Le plan « Préfectures nouvelle génération » (PPNG), annoncé le 9 juin 2015 par le ministre de l'intérieur, a notamment pour objectif de moderniser profondément les processus de délivrance de certains titres (carte d’identité, passeports, permis de conduire et certificat d’immatriculation du véhicule). Il s’agit à la fois de simplifier les démarches des usagers et d’alléger les effectifs des services. La dématérialisation et l'utilisation systématique des télé procédures doivent permettre de limiter les déplacements des usagers et les risques d'attente aux guichets comme de supprimer les tâches fastidieuses de saisie. Les demandes de titres seront instruites à terme dans 47 plate-formes spécialisées, ce qui devrait faciliter la spécialisation des agents, l’application uniforme de la réglementation et un contrôle accru des dossiers les plus sensibles. La mise en œuvre du plan se fait, opportunément, par étapes, dans le cadre d’une démarche approfondie d'accompagnement des ressources humaines : l'année 2016 a été consacrée à la conception détaillée des processus et des organisations cibles (plates-formes pour l’instruction des titres, notamment), aux développements techniques (création des télé procédures, par exemple) et aux expérimentations nécessaires pour les tester. L’organisation des préfectures doit être définie au cours des années 2017 et 2018 en fonction des dates de livraison des systèmes d'information, de la mise en service des services numériques et de l'installation des platesformes d'instruction, qui conditionnent la fermeture des guichets des préfectures délivrant les titres ainsi automatisés. Le ministère de l’intérieur a chiffré à 2 241 ETP les gains de productivité attendus du PPNG sur les 4 000 emplois affectés à la délivrance des titres (hors titres étrangers). L’objectif du plan est de supprimer à terme 1 300 ETP dans les préfectures et d’en redéployer progressivement un millier d’autres vers d’autres missions jugées prioritaires.